Caroline Avenel

Conter, c'est comme conduire un train... Le conteur, c'est le conducteur. Il emmène ses passagers sur des chemins que l'on croit oubliés... Ces chemins là, je les ai souvent parcourus bien avant de raconter moi- même, lorsque mon père, alors pilote de la machine enchantée, m'installait sur des coussins volants pour m'emmener visiter les contes qu'il aimait. Sans le savoir, il m'a offert un soleil qu'il a déposé dans mes sabots... Sans que je le sache à ce moment, il m'a appris à conduire le train seule avec ma cithare, ou bien accompagnée de musiciens..